Entretien avec Igor Canonne, expert en management et solutions digitales QHSE

 

Louis-Marie GOUBAND Par Louis-Marie GOUBAND
Fondateur La Tech du BTP – Site de référencement des solutions numériques pour la construction et l’immobilier

Igor Canonne a débuté sa carrière en Afrique en tant qu’Ingénieur QHSE chez Colas à Madagascar puis au Gabon. Il a ensuite intégré le groupe Vinci comme Responsable QHSE, chez Sogea Satom, chez Dumez Ile-de-France puis chez Vinci Construction Maritime et Fluvial. Durant son parcours, Igor Canonne a travaillé dans presque tous les secteurs du BTP : Bâtiment, Travaux Publics et Travaux Maritimes. Il est devenu expert en prévention des risques professionnels et a permis l’obtention de nombreuses certifications ISO. Aujourd’hui, il dirige hse-conseil.com et supervise les problématiques QHSE de nombreux chantiers de construction partout dans le monde.

Qu’est-ce que le numérique a changé dans votre métier depuis que vous intervenez sur les chantiers ?

Beaucoup de grands groupes ont des résultats QHSE qui stagnent. Le taux de fréquence des accidents ne diminue plus depuis presque 10 ans, ou très peu. Le numérique est l’un des nouveaux univers à explorer pour continuer à progresser. 

Aucun texte alternatif pour cette image

Aujourd’hui, pour un responsable qualité sécurité et environnement, qu’est-ce que le digital peut apporter sur un chantier ?

 Le digital fluidifie et simplifie la communication. La remontée d’information est l’un des facteurs de réussite pour le responsable QHSE. Grâce aux solutions digitales, il est mieux informé de ce qui se passe sur le terrain et peut, avec sa Direction, mettre en place un plan d’actions approprié.

Avez-vous mis en place des outils numériques pour suivre la qualité et la sécurité de vos projets ?

 Oui, en tant que Responsable QHSE, j’ai déployé des solutions digitales. Avec ces outils, nous pouvions réaliser une visite de chantier et remonter des événements importants, comme un presqu’accident, une pollution accidentelle ou une non-conformité. Cela me permettait de gérer sur une seule base de données l’essentiel des informations dont j’avais besoin pour travailler.

Avez-vous ressenti des freins vis-à-vis des utilisateurs ? Si oui pourquoi ?

 Le BTP rattrape aujourd’hui son retard dans la transformation digitale. Il s’agit d’un environnement professionnel très orienté « terrain » et qui n’est pas encore mature pour toutes les solutions proposées. Je pense que c’est aussi aux développeurs informatiques d’en tenir compte et de proposer des outils fiables répondant aux besoins réels des opérationnels de la construction.

Comment pensez-vous que l’on puisse familiariser les utilisateurs aux usages de ces nouveaux outils?

 Nous avons tous un smartphone dans notre poche pour nos besoins personnels. C’est également le cas pour le personnel de chantier : le conducteur de travaux, le chef de chantier, le compagnon. Je pense que les outils doivent juste s’adapter au BTP (et pas l’inverse).

Les responsables qualité ont souvent beaucoup d’opérations à traiter. Quelle technologie peut leur permettre de couvrir tous leurs chantiers ?

 Assurément le digital. Le marché du BTP est de plus en plus concurrentiel. La plupart des grands groupes optimisent leurs ressources, y compris au sein des services supports. Grâce au digital, le responsable QHSE est mieux connecté à ses opérations et à la réalité du terrain. Il est de fait beaucoup plus réactif et plus efficace.

Vous travaillez sur un sujet IA appliqué à la sécurité. Que pensez-vous que cela peut apporter aux chantiers ?

 L’intelligence artificielle est une nouvelle technologie offrant beaucoup de possibilités. Appliquée au BTP, elle permet d’être plus efficient et de travailler en toute sécurité. Nous développons actuellement neLia, une solution qui permet de détecter les situations à risque sur chantier. Grâce à neLia, un nombre important d’accidents de travail vont pouvoir être évités. Tous ceux qui le souhaitent pourront prochainement tester gratuitement ce nouveau service. Il suffira de déposer une photo de chantier sur notre plateforme (nelia.io) et notre IA détectera les situations à risque.

Aucun texte alternatif pour cette image

Quel conseil donneriez-vous aux futurs responsables QHSE qui sont en train de se former ?

Nous travaillons chaque jour au service de la ressource la plus importante de l’entreprise : l’homme. Mais nous avons encore beaucoup à faire. Il ne faut pas hésiter à tester de nouvelles solutions et à innover. Dans ce métier, l’apprentissage est permanent. C’est ce qui le rend passionnant.

Si vous souhaitez être bêta testeur de neLia, l’application qui détecte les situations à risques sur les chantiers, n’hésitez pas à prendre rdv :